Étiquettes

, , , , , , ,

weissen

C’est certainement pour moi une des meilleures séries visionnées ces derniers mois. Produite en Allemagne par une chaîne du consortium ARD, Das Erste, elle comprend à ce jour trois saisons, chacune en six épisodes. L’accueil critique a été très positif outre-Rhin dès la diffusion de la saison initiale, en 2010. C’est une fiction ambitieuse narrant l’existence de deux familles habitant dans le quartier de Weißensee, à Berlin-Est, pendant la dernière décennie de l’ex-RDA. Évoquant aussi bien la contestation politique, l’appareil étatique, les pratiques de ses organes de renseignement que l’évolution des mentalités et de la vie sociale, chaque saison se focalise sur une année, successivement 1980, 1987 et 1989. Créée par Annette Hess et réalisée par Friedemann Fromm, c’est une fresque captivante au scénario millimétré, qui a  pour autres atouts son casting judicieux ainsi que le fait appréciable de se bonifier au fil des saisons.

vlcsnap-2016-04-14-22h52m09s419

La première saison débute par une histoire évoquant vaguement Roméo et Juliette: la romance entre Martin Kupfer et Julia Haussmann. Martin (Florian Lukas) est un policier divorcé, père d’une petite fille et membre d’une famille liée au pouvoir en place. Julia Hausmann (Hannah Herzsprung) est la fille de Dunja (Katrin Sass, connue surtout pour sa fameuse interprétation dans Goodbye, Lenin! ), une chanteuse célèbre proche des milieux dissidents, surveillée par la Stasi car elle intègre à son répertoire des chansons critiquant à mots couverts le régime, donc jugées subversives. Julia, peu avant de rencontrer Martin, fréquentait  Robert Schnyder, un germano-américain qui avait pour habitude de convoyer des marchandises de contrebande vers l’Ouest dans sa Mustang, en emmenant Julia dissimulée dans un compartiment secret. Lors d’un contrôle au poste frontière, Robert est arrêté et emprisonné.

vlcsnap-2016-04-14-23h05m23s834

La liaison de Martin avec Julia contrarie les membres de la famille Kupfer. Le père, Hans (Uwe Kockisch) est une ponte de la Stasi, un agent d’État expérimenté au service d’un supérieur autoritaire et dogmatique, Günther Gaucke. Ayant eu une liaison avec Dunja dans sa jeunesse, il craint que Julia ne soit sa propre fille. Il cherche donc à éloigner Martin de celle-ci. Falk, le frère de Martin, officier consciencieux de la Stasi aux méthodes inquisitoriales (joué par Jörg Hartmann) voit dans cette union une menace aussi bien pour sa famille que pour sa carrière dans les services de renseignement. Son obsession va être de compromettre Julia et sa mère, en mettant en place un dispositif d’écoute à leur domicile. Il veut aussi faire parler Robert et n’hésite pas à employer la torture psychologique pour le faire plier (lumière constamment allumée dans sa cellule pour l’empêcher de dormir, privation de nourriture, entre autres méthodes bien connues).

vlcsnap-2016-04-14-22h26m02s549

La saison 1 est l’histoire d’une famille tiraillée, les Kupfer. Martin, un policier modèle, entre en conflit avec ses proches et s’insurge contre les méthodes coercitives des autorités. Malgré quelques scènes excessivement mélodramatiques et une fin frustrante laissant bien des intrigues en suspens, la trame scénaristique, qui ne ménage pas les retournements, est toujours prenante. On découvre certains aspects peu reluisants du régime: goût de la dissimulation, détentions abusives dans certaines affaires criminelles, obtention de la soumission par la menace, enrôlement de citoyens comme IM (Inofffizielle Mitarbeiter, ou informateur non officiel) pour espionner leurs compatriotes, enseignement scolaire orienté relevant de la propagande, contrôle strict des manifestations artistiques et censure omniprésente.

vlcsnap-2016-04-14-21h52m46s729

La seconde saison se déroule 7 ans plus tard, en 1987. Alors qu’Erich Honecker est toujours au pouvoir, un vent nouveau souffle avec l’avènement en URSS de Gorbatchev. L’idée que la société doit être réformée progresse dans les consciences. Hans est fasciné par la perestroïka et se prononce pour plus de souplesse envers les opposants politiques et pour une libéralisation  du régime, s’opposant à son fils Falk qui reste sur une ligne dure. Ce dernier se montre de plus en plus comme un homme d’appareil, rigide gardien de l’orthodoxie et pour qui la fin justifie les moyens dans l’exercice de ses fonctions. L’histoire entre Martin et Julia prendra un tour dramatique à cause de lui. Cette saison accorde une grande place à son épouse  Vera (Anna Loos), une femme instable, sujette à l’alcoolisme et politiquement en désaccord avec Falk. Après avoir quitté son poste d’enseignante, elle se rapproche d’un groupe contestataire militant pour les droits civils, mené par un prêtre, Robert Wolff (Ronald Zehrfeld) et sa sœur Nicole. Robert et ses amis, de tendance écolo (ils dénoncent la pollution à Bitterfeld, haut lieu de l’industrie chimique), sont victimes de flicage et d’arrestations arbitraires.

vlcsnap-2016-04-14-23h18m11s334

Outre le parcours tumultueux de Vera, la saison dépeint la descente aux enfers de Sonja, qui passe par une phase dépressive, écartelée entre son engagement en faveur de la démocratisation et les pressions qu’exercent à son encontre les autorités. On trouve aussi dans ces épisodes des développements intéressants concernant le sport de haut niveau en RDA, la planification du dopage des athlètes et l’hypocrisie qui l’entoure. Roman Kupfer, le jeune fils de Falk, gagne des compétitions de gymnastique grâce à l’absorption de produits dangereux: s’il suscite l’admiration de son père, il met ce faisant sa vie en péril. Également, la formation universitaire des cadres du régime est abordée lorsque Hans quitte son poste à la Stasi pour devenir professeur à la Juristische Hochschule de Potsdam, mais seulement le temps de quelques scènes (on aurait aimé que ce point soit plus développé).  Enfin, on assiste à l’extension des manifestations de protestation dans le pays, amenant Honecker à plus de souplesse envers son peuple. Globalement, c’est une saison très riche, à la réalisation plus maitrisée que lors de la première saison et où  les protagonistes gagnent en profondeur.

vlcsnap-2016-04-14-22h51m39s141

La saison 3 est à mon avis encore meilleure. L’action se situe en novembre et décembre 1989. Très vite survient la chute du Mur, un évènement qui impacte différemment les protagonistes du récit et change subitement la donne, permettant de renouveler les intrigues. Cette période précédant la réunification est montrée comme un entre-deux encore incertain, une période d’effervescence ouvrant subitement de nouveaux horizons aux citoyens. Un personnage secondaire, Peter Görlitz (interprété par Stephan Grossmann), ancien collègue de Martin à la police, illustre ce dernier point. Peter est le comique de service de la série: dans cette saison il se passionne pour les produits de consommation venant de l’Ouest et organise un trafic d’uniformes de police est-allemands qu’il exporte en RFA pour arrondir ses fins de mois, mais se fait finalement prendre par maladresse. Également, un nouveau personnage est introduit dans ces épisodes: une journaliste freelance, Katja Wiese (Lisa Wagner), une enquêteuse pugnace venant de l’Ouest dont Martin s’éprend et qui cherche à faire des découvertes explosives sur les responsables de la RDA.

vlcsnap-2016-04-14-22h13m31s501

Surtout, cette saison nous montre le crépuscule de la Stasi. Une scène montrant Falk, son père et Gaucke au siège de l’institution, en train de suivre à la télévision la chute du Mur, est édifiante: Gaucke veut que la population soit durement réprimée, mais suscite l’opposition ferme de Hans. On voit dans ce passage que l’équilibre hiérarchique est en train de basculer en faveur des réformistes. La Stasi s’engage dans la destruction de ses archives, opérée dans l’affolement, avant que son siège ne soit envahi par une foule survoltée. Aussi, le pouvoir cherche désespérément à affaiblir les contestataires, à les diviser et recrute même un informateur dans les rangs du « forum démocratique », le groupe que soutient Vera. Ce forum est le lieu d’âpres discussions, des divergences avec la politique d’Hans Modrow (le ministre-président récemment élu) émergent vite. Les mutations politiques dominent cette saison, où se trouvent confrontées les visions du monde des protagonistes.

vlcsnap-2016-04-14-23h13m08s307

Hans et Falk s’opposent résolument. Hans a des opinions très libérales (au contraire de son épouse Marlène), il n’est pas opposé à la réunification, malgré son amitié de longue date avec Honecker, avec qui il partagea l’emprisonnement lors de la dernière guerre. Falk est un homme obnubilé par la sécurité, très conservateur, qui voit comme une menace pour sa famille tout changement politique. Il a cependant une faculté d’adaptation hors norme, qui lui permet de grimper les échelons administratifs, de s’ajuster non sans opportunisme à la nouvelle configuration en RDA, en prenant garde d’assurer ses arrières (il possède des dossiers sur tous ses collègues). Son fils, Roman, est à fond pour le système capitaliste et se confronte violemment à Falk. Dunja, de son côté, est malgré tout attachée à la RDA: elle ne souhaite pas la voir disparaitre, mais que son pays connaisse de profondes réformes. Ces visions politiques divergentes forment un éventail d’opinions très diverses.

vlcsnap-2016-04-14-23h28m36s362

Pour conclure, cette dernière saison aura été marquée par un thème: celui de la recherche de la vérité et du prix que peut avoir sa révélation. Falk est devenu au fil des saisons la figure centrale de l’intrigue, celui vers qui converge les multiples trames scénaristiques. Le dernier épisode s’achève sur un climax assez spectaculaire, laissant la porte ouverte à une éventuelle quatrième saison. Pour ma part, je verrais bien cette série diffusée sur Arte (peut-être est-ce envisagé par la chaîne), car c’est un divertissement de qualité, instructif et assez intelligent. Après une première saison intéressante mais parfois maladroite, Weissensee a su élever le niveau tout en restant grand public. Une réussite qui montre la vigueur nouvelle de la télévision allemande, longtemps mésestimée.

vlcsnap-2016-04-14-22h45m59s383

Publicités